Les années passent à une vitesse fulgurante pour un dirigeant. Gérer son activité, ses clients, des employés et réussir dans le même temps sa vie familiale est un parcours du combattant. Toutefois, se former permet de trouver de nouvelles idées et opportunités qui permettent de mieux gérer son entreprise.

La formation du dirigeant est essentielle

Certains domaines d’expertise nécessitent des connaissances théoriques qui permettent d’améliorer la pratique. En fonction du profil du chef d’entreprise, de ses expériences passées et de ses besoins propres, des formations permettent de mieux appréhender certains aspects de la gestion d’entreprise comme le marketing, la finance ou le commercial. Quelle que soit l’expérience que le dirigeant a acquise, se former tout au long de sa carrière, lui permet d’améliorer ses compétences et donc d’augmenter ses capacités à gérer l’entreprise. Il existe des formations de toutes sortes, proposées par des établissements privés ou publics, de durée variable, souvent à la carte et qui sont éligibles à un crédit d’impôt destiné à en alléger le financement.

Quelle formation choisir ?

De nombreux organismes dispensent des formations professionnelles, dont certaines sont spécifiquement à destination des chefs d'entreprise. Les formations des Chambres de commerce et d’industrie permettent, par exemple, de mettre en place de bonnes pratiques en matière de communication. Ainsi, donner systématiquement quelques cartes de visites à ses clients, ajouter sur un réseau social professionnel de nouveaux contacts suite à de nouvelles rencontres et encourager la recommandation auprès de votre entourage, font partie des mécanismes à mettre en place impérativement dans votre entreprise. En outre, les syndicats professionnels proposent de nombreuses formations adaptées aux besoins actuels et spécifiques du chef d’entreprise. De plus, le cadre particulier de la formation favorise les échanges avec d’autres collègues-stagiaires rencontrant les mêmes problématiques.

Comment financer la formation du dirigeant ?

S’agissant des chefs d’entreprise bénéficiant du statut de travailleur non salarié (TNS), sachez que vous êtes obligatoirement affilié à un fond d’assurance formation (FAF). Lors du règlement de vos cotisations sociales, vous participez au financement de votre formation grâce à une contribution spécifique de formation versée à un organisme collecteur. Selon votre secteur d’activité et le code NAF qui vous a été attribué par l’INSEE lors de l'inscription de votre entreprise, vous pouvez retrouver le fonds d’assurance formation auquel vous êtes affilié. Il s’agit très certainement de l’un des trois fonds suivants : le FIFPL pour les travailleurs indépendants exerçant une activité libérale, l'Agefice pour les dirigeants non-salariés du commerce, de l'industrie et des services ou le FAFCEA pour les artisans non-salariés.
>  Voir toutes mes News